Engrais pour testicules

Published 6 mois ago


Tu as quatorze ans et ta vie manque de relief ? Viens par ici gamin…

Y’a quelques temps de ça, je me suis choppé de gros coffrets de vinyles de musique classique à Emmaüs. Alors loin de moi l’idée de vouloir être le gars qui brille dans les diners de monsieur l’ambassadeur en étant capable de reconnaître un air de Schubert ou de Brahms, vraiment pas hein. C’est juste comme ça, par simple curiosité mélomaniaque.

Les coffrets en question, intitulés « Les Cathédrales de la Musique Classique » contiennent de bien beaux livrets avec en couverture le détail d’un tableau qui m’est inconnu, représentant des anges bien vénères soufflant dans des trompettes comme si leur vie en dépendait. Pas de doute, on tape là dans le badass, dans l’epicness. Et c’est donc sans surprise qu’on retrouve Bach au line up de cette « compil' ». Si vous doutez de la capacité de ce bon vieux Jean-Séb à vous procurer votre dose de rock’n’roll, demandez à n’importe quel metaleux ce qu’il aime dans la musique classique et il vous répondra « WOOOOO BACH BIERE BIERE NICHONS ». Je caricature à peine.

A l’écoute de ces galettes, ce n’est pourtant pas tant Bach qui m’aura poussé à parler de tout cela ici, mais plutôt un certain Verdi, Giuseppe de son petit nom, qui en me balançant à la tronche sans prévenir sa Messa da requiem m’a complètement retournée. Mais si vous connaissez ce morceau, je vous le garantis. Surtout un passage en particulier, le Dies Irae :

Raaaah putain de sa race mais quelle patate ce truc ! Vous avez reconnu ? Non ? Si ? Merde pourquoi vous pouvez pas me répondre au moment où j’écris ?!

Mais vous me direz : « Pourquoi tu nous racontes ça, renaud ? C’est quoi le rapport avec le Post ? » et franchement je vous remercie de me poser cette question pour m’aider à faire avancer l’article, je savais pas trop comment enchaîner.

Si je vous en parle donc, c’est parce que ça m’a fait me souvenir de ça :

WWWWWWWWWWWWWWWWWOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ! Tu m’étonnes que tous les gamins de l’époque se sont sentis pousser des couilles ! Forcément que t’avais envie de t’acheter ces VHS ! On estime même très officiellement que 95 % des jeunes ayant vu cette présentation ont eu de violentes poussées d’acné et des crises de vomissements car leur corps ne pouvait contenir toute l’adrénaline générée par cette bande-annonce. Les fluides de la puberté suintaient littéralement hors de leur peau devant tant de violence grandiose.

Malheureusement, si comme moi vous viviez à cette époque à la campagne, il y a de grandes chances pour que votre marchand de journaux n’ait jamais proposé ces fascicules sur ces étalages. Pour ma part, j’ai pu acheter les deux premiers numéros et après c’était fini. C’est pour cela que j’ai décidé de mobiliser tous les moyens à disposition du Post pour réparer cette injustice, car je me dois d’utiliser les pouvoirs que m’offre WordPress pour faire le Bien.

Donc on va faire ça : on va essayer de répertorier tranquillement l’ensemble des VHS Mangamania disponible aujourd’hui en streaming. Alors ça se fera petit à petit, et toujours en vous invitant à vous procurer légalement les œuvres présentées parce qu’avoir un sens moral c’est primordial. Et le but n’est pas non plus de devenir une plateforme de streaming, entendons-nous bien.

Commençons tout de suite si vous le voulez bien :

Street Fighter II The Animated Movie

Cette adaptation m’avait paru dingue et super violente à l’époque ! Alors ouais, c’est rien à côté des autres trucs qui suivirent, mais quand même. C’était le premier anime qui débarquait et ça annoncé bien la couleur de ce que la série allait nous offrir.

Les bastons respectent à merveille l’esprit du jeu, et on est bien loin de l’univers coloré qui prévaut depuis Street Fighter IV. Et surtout y’a tous les personnages qui vont bien, des petits caméos, un fan service maîtrisé… Parfait.

Urotsukidoji, La Légende Du Démon

J’en reviens pas de trouver ça sur Youtube en version non censurée .. ! Dans les années 90, la simple évocation de ce nom faisait frissonner même les plus endurcis. Tout le monde avait vu la jaquette dans les pages de vente par correspondance des magasines de jeux, accompagnée de tous les superlatifs qui vont bien : violent, immonde, pervers, int. -18 …

Une œuvre culte qui a mérité son aura, autant par sa débauche de brutalité sexuelle que par sa trame bien plus riche que l’on ne pourrait le croire. À voir absolument.

Wicked City

Le même qu’au-dessus en moins bien, mais ça reste quand même sympatoche à regarder. Mention  spéciale à la démone femme/mante religieuse en porte-jarretelles, j’espère que l’Enfer est peuplé de nana comme elle.

Gunnm

Un autre grand classique, avec une VF malheureusement assez dégueulasse. Ado cet anime me foutait le cafard chaque fois que je le regardais. Pauvre petit chien…

L’intégrale de Cobra en HD, merci qui ? Merci la chaîne Mangas !

to be continued

28 recommended
comments icon 0 comments

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture. Click on the picture to hear an audio file of the word.
Anti-spam image